Dix-sept logements concrétisent l’habitat coopératif

Les étapes d’un projet engagé, dans l’éco-quartier La Cartoucherie, à Toulouse

La rencontre des habitants coopérateurs

En collaboration avec Seuil lab,  Seuil architecture -architecte mandataire- débute l’esquisse de dix-sept logements pour la coopérative d’habitants Abricoop. Ce projet concrétise nos recherches entamées depuis plusieurs années sur le thème de l’habitat coopératif (lire Habitat coopératif, un état d’esprit uruguayen !).

A travers ce projet se dessinent des réponses pertinentes :

  • définir des réponses contrant l’étalement urbain,
  • penser le logement accessible à tous quels que soient l’âge, les revenus, la vie professionnelle…,
  • créer des logements sur mesure et en même temps évolutifs,
  • développer des projets écologiques à faible consommation énergétique,
  • réduire les émissions de CO2

Des citoyens actifs et engagés

Abricoop, la coopérative de dix-sept familles s’est engagée à habiter sur l’îlot réservé à l’habitat participatif, dans l’écoquartier de la Cartoucherie à Toulouse.

Les futurs habitants coopératifs d'Abricoop lors des échanges participatifs

Les futurs habitants coopératifs d’Abricoop lors des échanges participatifs

L’accès à l’habitat, par la propriété collective et l’autogestion coopérative, est porté par les citoyens actifs de la coopérative d’habitants Abricoop (issus de l’association La Jeune Pousse).

La mixité sociale et générationnelle est au centre des engagements dans une recherche de développement durable. La construction et les modes de vie écologiques sont les plus ambitieux possibles pour minimiser l’impact environnemental.

Respect et confiance

Notre équipe de maîtrise d’œuvre a été retenue pour ses capacités à répondre aux enjeux techniques et par l’enthousiasme que notre architecture contemporaine suscitait .

Seuil architecture et les habitants coopérateurs d'Abricoop

La rencontre entre Seuil architecture et les habitants coopérateurs d’Abricoop

 

La première rencontre informelle a été très forte. Elle a permis de voir la diversité des acteurs qui compose la coopérative et de comprendre leurs préoccupations.

Le groupe d’habitants, très mobilisés sur les questions juridiques, techniques et de communication, fait preuve d’une rigueur et d’une humanité exemplaires. C’est dans un contexte de respect mutuel et de confiance que le projet se tisse, avec ce maître d’ouvrage d’exception.

Des valeurs fondamentales

La mixité sociale large et générationnelle, la mise en commun d’espaces et de services, la solidarité et l’entraide dans l’habitat, la vie en harmonie avec le quartier, la mise en oeuvre des principes de l’écoconstruction, les modes de déplacements alternatifs à la voiture, les circuits courts… les décisions sur le mode : une personne égale une voix / au consensus.

Travailler sur le logement coopératif, c’est participer activement à une société plus sobre où la solidarité et l’échange sont au cœur des projets.

 

Les études

Cinq enjeux majeurs

Enjeu n°1 – les atouts et les contraintes de l’écoquartier.

Enjeu n°2 – la dualité d’un programme commun et de dix-sept programmes individuels dans un même ensemble bâti.

Enjeu n°3 – la conception d’un « sur mesure » également évolutif.

Enjeu n°4 – la réalisation un habitat sain et écologique respectant l’enveloppe budgétaire et les contraintes normatives.

Enjeu n°5 – la conception de plans hors normes dans une enveloppe bâtie permettant de le devenir.

 

Quatre principes fondamentaux retenus

Principe n°1 – Tous les espaces et logements sont traversants.

Coupe bioclimatique de l'immeuble de logements coopératifs Abricoop à Toulouse, quartier La Cartoucherie

Coupe bioclimatique de l’immeuble de logements coopératifs Abricoop à Toulouse, quartier La Cartoucherie

 

Principe n°2 – Superposition des typologies et des espaces partagés.

Abricoop, logements coopératifs - Principes bioclimatiques retenus

Abricoop, logements coopératifs – Principes bioclimatiques retenus

 

Principe n°3 – Combiner les petits logements et les espaces partagés, capables d’être réintégrés aux logements (modularité).

Abricoop, logements coopératifs - Principe de modularité des logements

Abricoop, logements coopératifs – Principe de modularité des logements

 

Principe n°4 – Simplification de la structure et des ouvertures alors que les grands logements en pignon et les placards extérieurs au sud permettent une variation dans la façade qui créé l’identité du bâtiment.

Vue de l'immeuble Abricoop depuis la rue des écoles, écoquartier La Cartoucherie, Toulouse

Vue de l’immeuble Abricoop depuis la rue des écoles, écoquartier La Cartoucherie, Toulouse.

 

Étapes du projet

Ce projet de construction a fait l’objet d’une étude programmatique par les habitants avec l’aide d’une assistance à maîtrise d’ouvrage. Les études ont privilégié une démarche HQE en privilégiant les énergies renouvelables. Le projet global et son haut niveau de performance énergétique lui a valu d’être lauréat de l’appel à projet « Bâtiments économes de qualité environnementale en Midi-Pyrénées » par l’Ademe.

Le projet en ossature bois avec isolation par l’extérieur (trois façades) a fait l’objet d’un permis de construire déposé en décembre 2014.

Le maître d’ouvrage de chantier sera la SA HLM Les Chalets, Abricoop rachètera en VEFA le projet à la réception de l’ouvrage. seuil architecture suivra l’ensemble des travaux.

Les logements coopératifs d'Abricoop vus depuis le cœur d'îlot, dans l'écoquartier La Cartoucherie.

Les logements coopératifs d’Abricoop vus depuis le cœur d’îlot, dans l’écoquartier La Cartoucherie.

 

Recherche appliquée

Cette recherche appliquée à des modes alternatifs a permis à Seuil lab de noter des nouveaux faits de société :

La solidarité des aînés plus aisés envers les jeunes ménages et leurs enfants.

La solidarité des jeunes ménages à vivre avec des seniors vivants seuls.

La volonté de vivre au cœur de la ville et de bénéficier de ses atouts : transports alternatifs à la voiture, commerces et services de proximités, ouverture aux autres associations.

Le financement communs de chambres d’amis mutualisées.

L’acceptation d’un logement plus petit, dans un ensemble coopératif offrant une salle commune, des rangements partagés, une buanderie, un toit végétalisé et une terrasse aménagée.

Seuil architecture a évolué lors de la conception partagée de ce projet d’habitat coopératif :

Ecoute et questionnement sur des habitudes conventionnelles : double-porte entre pièce de vie et sanitaires, contraintes CF entre chambre d’amis et habitat, contraintes des tarifs d’électricité, contraintes des matériaux en façade…

Concept d’un habitat individuel dans un ensemble collectif : pièces différentes selon les typologies, cloisons et aménagements distincts dans chaque logement, surfaces hors normes, auto-finitions…

La conception de cet habitat coopératif est venu enrichir les acquis de Seuil lab :

Réponses pertinentes à l’étalement urbain.

Conception de logements comme accessibles à tous (quels que soient l’âge, les revenus, la profession…)

Conception des logements évolutifs et totalement adaptés aux ménages coopérateurs.

Développement d’un projet écologique doté d’une très bonne efficacité  énergétique.

Réduction des émissions de CO2.

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedIn
×
MENU