Habitat participatif, sur mesure et évolutif

Abricoop participe à l’une des opérations d’habitat participatif la plus importante de France : l’ilôt des Quatre vents dans l’éco-quartier de la Cartoucherie, à Toulouse. Ce groupement d’habitants organisé en coopérative a développé un projet exemplaire.

 

Habitat participatif dans l’écoquartier de la Cartoucherie de Toulouse

De l’idée initiale à sa réalisation, l’habitat participatif permet d’accéder à la propriété collective en autogestion, tout en favorisant une mixité sociale et générationnelle. L’immeuble de 1200 m², livré en février 2018, a pour ambition de répondre aussi bien aux demandes collectives qu’individuelles des 17 familles. Le principal défi a été d’accompagner ses habitants (20 adultes de 30 à 82 ans et 8 enfants) dans la co-conception des logements et espaces partagés.

Seuil-Architecture-Habitat-participatif-Toulouse

 

Des principes partagés pour une éco- et co-conception de logements

La coopérative a souhaité développer une architecture conviviale, bioclimatique avec de faibles consommations énergétiques, proches du niveau passif. La conception a recherché le sur mesure tout en s’assurant d’un mode constructif à coûts très maîtrisés.

Pour répondre à ces enjeux multiples, quatre principes fondamentaux ont guidé l’éco- et co-conception du bâtiment. En premier lieu, tous les espaces et logements sont traversants, garantissant l’égalité de tous les occupants. D’autre part, les espaces partagés (la salle commune avec cuisine, trois chambres d’amis, le jardin collectif au sol, le jardin sur le toit, le local vélo, la buanderie, les rangements) et les petits logements se combinent, de manière à pouvoir être assemblés et se transformer en des logements plus grands. Par exemple, un appartement T2 relié à une chambre d’amis devient un T3.

Seuil-Architecture-Habitat-participatif-2

Enfin, la structure et les ouvertures sont simplifiées, animées sur la façade sud par des panneaux-rangements et sur la façade ouest par la superposition d’un T6 duplex, d’un T4 duplex inversé et de petits T4 et T3. Les logements traversants, l’intimité de la coursive et les distributions centrales ont été au cœur des préoccupations de la maîtrise d’œuvre.

 

Une architecture conviviale, bioclimatique, au coût très maîtrisé

Réalisé en béton et bois (ossature + bardage) le bâtiment de logements coopératifs cherche à développer usages, coûts constructifs, techniques, mais aussi esthétisme et écologie. Immeuble de niveau RT 2012 -20 %.

  • 100% des besoins du bâtiment en énergies renouvelables sont couverts par le réseau de chaleur de la ZAC,
  • les deux façades principales sont en ossature bois, ce qui permet d’atteindre le premier niveau du label bâtiment bio-sourcé et de limiter les quantités de béton et donc de sable, aujourd’hui ressource menacée.
  • Le béton est ici utilisé en structure porteuse et nous permet d’apporter de l’inertie et d’atteindre les performances acoustiques les plus élevées (niveau 5 du label «Habitat et environnement»).
  • le projet respecte le cycle naturel de l’eau et infiltre 100% des eaux pluviales non réutilisées sur la parcelle.

Seuil-Architecture-Habitat-participatif-6

 

Penser le projet comme un Rubik’s cube

Pour valider le projet, il a fallu concilier des contraintes techniques fortes. En effet, la SA Les Chalets, bailleur-coordinateur, devait être rassurée sur le fait que les logements sur mesure peuvent devenir des logements standard, sans modification de façade, dans l’hypothèse où la coopérative n’obtienne pas le soutien de sa banque ou que la collectivité ne se porte pas garante du projet. Ainsi, tel un Rubik’s cube, les logements ont démontré leurs capacités à être combinés et recombinés.

Seuil-Architecture-Habitat-participatif-4

Tel un Rubi’s cube, les logements ont démontré leurs capacités à être combinés et recombinés.

 

Tisser des relations de confiance entre maîtres d’ouvrage et maîtrise d’œuvre

Seuil-Architecture-Habitat-participatif-5

Les relations entre les coopérateurs Abricoop et l’agence Seuil architecture sont exceptionnelles. Dès la première rencontre, des liens forts et des approches partagées ont permis de prendre en compte la diversité des acteurs et de leurs préoccupations. Le groupe d’habitants, mobilisé sur les questions de communication, juridique et technique, a fait preuve d’une rigueur et une humanité constante. C’est dans ce contexte de respects mutuels et confiance que le projet s’est tissé. Ces échanges constructifs et non violents se basent sur les forces de la sociocratie.

Co-concevoir un immeuble de logements coopératifs

La co-conception sur-mesure et le suivi du projet avec les habitants, depuis l’esquisse jusqu’à la livraison, demande à s’appuyer sur les valeurs fortes de la coopérative :

  • Participation des habitants au projet architectural,
  • Revente des parts sociales sans plus-value,
  • Mutualisation des espaces et services,
  • Mixité des revenus, des âges, des types de foyers, des loyers adaptés au revenu,
  • Prise de décisions au consensus et selon le principe de “une personne = une voix”,
  • Diminution de l’empreinte écologique : performance énergétique, conception bioclimatique…
  • Gestion du vivre ensemble avec ses voisins pour encourager les rencontres,
  • 100% des logements sont accessibles aux personnes à mobilités réduites

 

 

Une réponse à l’optimisation du coût global du logement

Parce que l’habitat participatif constitue une réponse alternative et innovante à l’optimisation du coût global du logement, avec cette démarche, l’agence Seuil architecture prend part à une société plus sobre où la solidarité et l’échange sont au cœur des projets. Que ce soit la mixité générationnelle, facteur d’entraide, ou la mixité sociale, porteuse de solidarité financière, le logement coopératif replace l’humain au centre de l’acte de construire, et nous enrichit de nouveaux savoirs.

Seuil-Architecture-Habitat-participatif-3

 

Panneau de chantier

Maître d’ouvrage : Coopérative Abricoop, SA Les Chalets

Architectes : Seuil architecture A&A

BET Fluide : Ecovitalis

Acousticien : Emacoustic

Montant des travaux : 1 450 000 € HT

Surface : 1 200 m²

Crédit photo : Stéphane Brugidou

 

Retrouvez la fiche projet de la réalisation des logements coopératifs dans l’éco-quartier de La Cartoucherie, à Toulouse

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedIn
×
MENU