SEUIL PRESSE

8 avril 2021

Vers une nouvelle architecture régénérée

Architecte engagée et enthousiaste, Leslie Gonçalves voit dans le monde d’après une opportunité unique de refonder la conception des villes. Le confinement du printemps dernier a remis en cause le modèle des métropoles bétonnées et fait émerger une envie de verdure. Le tout au profit d’une ville du futur écologique et biosourcée. Leslie Gonçalves est aussi convaincue que les architectes ont un rôle clé à jouer dans ce changement de cap écologique et social. Utopiste ? Pas tant que ça.

 

Ces derniers mois, les appels se sont multipliés pour prendre soin de la Terre, faire basculer l’humanité dans une nouvelle ère de résilience. En tant qu’acteurs de la construction, les architectes ont un rôle à jouer sur la régénération des territoires.

Comment ? Choix de matériaux biosourcés, constructions zéro carbone, réhabilitation du « déjà-là », aménagements urbains favorisant la réintroduction de la mixité et de la nature, accompagnement d’une nécessaire réorganisation du travail, développement de liens avec nos campagnes… Nous devons changer de paradigme et développer une prospérité équilibrée.

 

 

Il est nécessaire […] de rééquilibrer les espaces urbanisés et naturels en ville, avec des îlots de fraîcheur, puits carbone ou corridors de biodiversité.

Architecture éco-responsable
Biodiversité
Eco-matériaux
Leslie Gonçalves
Lycée Bourdelle
Ville d’après


Lire l’article en ligne Télécharger une reproduction de l’article

 

 

 

Share on FacebookShare on LinkedInTweet about this on TwitterPin on Pinterest

×
MENU